Question Pourquoi MIT dispose-t-il d'un bloc / 8 IPv4?


J'ai remarqué que MIT a les adresses IP 18.0.0.0/8. Il semble que le MIT soit la seule université qui ait un tout /8 bloc. Pourquoi le MIT a-t-il un tout /8 Bloc IPv4? Qu'est-ce qui le différencie des autres universités?


89
2017-12-05 01:41


origine


Les commentaires ne sont pas destinés à une discussion approfondie; cette conversation a été déplacé pour discuter. - Journeyman Geek♦


Réponses:


Essayer de trouver une réponse définitive - il y en a quelques-unes comme celui-là et celui-là sur Quora, mais essentiellement MIT était l'un des premiers / premiers utilisateurs d'Internet et parce que routage interdomaine sans classe n'était pas encore une "chose" commune dans les années antérieures à 1993/94.

FWIW, le 18.0.0.0/8 la gamme a été attribuée au MIT à partir de juillet 1990 au moins selon les détails glanés dans la RFC 1166 et liés IANA et RIR les dossiers montrent que MIT a été reconnu comme contrôlant l'ensemble 18.0.0.0/8 gamme en janvier 1994.

L’acquisition de la gamme par MIT était basée sur les besoins de architecture réseau classe c'était commun à l'époque.

La réponse la plus simple et la plus succincte que je puisse trouver vient de Greg Skinner sur Quora qui déclare:

Cession du MIT (18.0.0.0/8) est l'une des missions d'origine   créé au début de la phase de recherche sur Internet. c'était   attribué à l'origine au MIT-LCS (Laboratoire d'informatique). Toi   peut trouver plus d'informations dans RFC 796 - Mappages d'adresses, et   d'autres documents auxquels il fait référence.

Et en allant encore plus loin dans l’histoire de l’Internet, le premier RFC faisant référence à l’affectation du réseau 18 à MIT-LCS (Laboratoire d'informatique)-Le laboratoire du MIT qui a fait le travail sur Internet à ce moment-là peut être trouvé dans le groupe de travail du réseau RFC 739 qui date de novembre 1977; Recherchez "Réseau LCS" sous le titre "Numéros de réseau attribués".


105
2017-12-05 01:56





L’essentiel à comprendre est que l’Internet a commencé comme une expérience d’interconnexion de réseaux. Les créateurs ne s’attendaient jamais à ce qu’il devienne ce qu’il est aujourd’hui sans un travail de refonte majeur.

Au début, 8 bits étaient utilisés pour identifier le réseau et 24 bits pour identifier l'hôte sur le réseau.

Au fur et à mesure qu'Internet se développait, il était préoccupé par le manque d'adresses réseau. La vision originale d’Internet avait été de relier un petit nombre de grands réseaux, mais la réalité tendait davantage vers un grand nombre de petits réseaux.

Les classes ont été introduites par RFC 791 en 1981 pour améliorer l'utilisation des adresses. Les adresses de classe A avaient un numéro de réseau de 8 bits et un numéro d'hôte de 24 bits. Les adresses de classe B avaient un numéro de réseau de 16 bits et un numéro d’hôte de 16 bits. Les adresses de classe C ont un numéro de réseau de 24 bits et un numéro d’hôte de 8 bits. La classe d'une adresse était déterminée par ses bits les plus significatifs (0 pour A, 10 pour B, 110 pour C).

Lorsqu'ils ont à nouveau commencé à manquer d'adresses, CIDR a été introduit en 1993, permettant des allocations sur n'importe quelle puissance de deux tailles de bloc (bien que, par politique, les plus petits blocs routés sur Internet étaient / 24, l'équivalent de l'ancienne classe C). désapprouver la division des adresses en classes.

Certaines allocations existantes sont restées en place grâce à ces processus. D'autres ont été laissés pour compte par la réorganisation des réseaux.

L'allocation des MIT est mentionnée dans IEN 115 qui date de 1979, donc il est venu de la première phase où chaque réseau a obtenu ce que nous appellerions maintenant un / 8. Deux autres universités semblent également avoir eu des allocations dans l'ère des pré-classes. Si nous regardons la RFC 776, qui semble être la dernière liste d’allocation de l’ère des pré-classes, nous voyons au moins trois universités: MIT, Stanford et UCL. Le MIT avait en réalité deux attributions pour différents réseaux.

Pour autant que je sache, deux universités ont conservé / 8 allocations de l'ère des pré-classes à l'ère de l'ICANN - MIT et Stanford. Stanford a donné le leur en 2000, apparemment par altruisme.

En 2017, le MIT a fractionné son allocation et en a vendu une partie. Plus précisément, ils semblent avoir vendu un tas de / 16s à Amazon.


131
2017-12-05 07:45



+1 car ce n'est pas tous les mois que je vois une référence à un IEN. Gloire. (Je ne lis pas non plus sur ChaosNet chaque mois.) IEN 115 - Mappages d'adresses La page 3 indique "Le numéro de réseau du réseau LCS NET est 18." Il fait également référence IEN 82: Format d'adresse réseau LCS qui semble fournir des informations plus historiques. - TOOGAM
Qu'est-ce qu'un IEN? Oldschool RFC? - Journeyman Geek♦
Selon les wikipédia, les RFC étaient à l'origine un objet ARPANET. Les IEN ont été utilisés pour le projet Internet. Après le passage d'ARPANET à TCP / IP, la série IEN a été abandonnée et les normes Internet ont été publiées dans la série RFC. - plugwash
"Les créateurs ne s’attendaient jamais à ce qu’il devienne ce qu’il est aujourd’hui sans un travail de refonte majeur." Il n'y a rien de plus permanent qu'une solution temporaire. - jpmc26
Et le numéro de réseau ARPANET était 10. Je suppose que la plage d'adresses privées a été récupérée lors de sa mise hors service. - chrylis


De l'article de Wikipedia, "Liste des blocs d'adresse assignés / 8 IPv4":

Quelques grands / 8 blocs d'adresses IPv4, l'ancien réseau de classe A   des blocs, sont attribués en totalité à des organisations uniques ou   groupes d’organisations, soit par Internet Corporation pour   Noms et numéros attribués (ICANN), via Internet attribué   Numbers Authority (IANA) ou un registre Internet régional.

Chaque bloc / 8 contient 16 777 216 adresses.

L’épuisement des adresses IPv4 ayant atteint son stade final, certaines   des organisations telles que l’Université de Stanford, qui utilisait auparavant 36.0.0.0/8,   ont retourné leurs blocs alloués pour aider au retard du   date d'épuisement.

Quelqu'un a demandé pourquoi ils n’avaient pas rendu le blocage, ou du moins une partie, c’est une question intéressante et apparemment, Stanford l’a fait.


28
2017-12-05 09:52



Si j'avais un / 8, je voudrais probablement le garder juste pour forcer tout le monde à utiliser IPv6. - user20574
@ user20574 Si vous aviez un / 8 dont vous n'aviez pas besoin et que vous vouliez faire ce qui est dans l'intérêt des internautes en général, vous devriez le garder jusqu'à ce que quelqu'un propose une utilisation de ces adresses pour accélérer IPv6. adoption. Si vous vouliez plutôt faire ce qui est dans votre intérêt économique, vous le vendriez au taux du marché. Le retourner ne sert à rien que je puisse voir. - kasperd
@kasperd Si vous le retournez, vous aurez l’impression que le héros évite l’épuisement de l’IPv4 ... peu importe que ce soit inévitable, que cela se produise déjà et que vous le rendiez un peu plus difficile à utiliser (en faisant croire adresses afin qu'ils retardent davantage les projets IPv6) - user20574
J'utiliserais la plage d'adresses pour exploiter un VPN mondial, anonyme et gratuit. - Kaz
Le restituer nécessiterait une réorganisation des PI sur tout le campus, et cela ne ferait que freiner l'épuisement de la propriété intellectuelle sur une courte période. - Barmar