Question Partition créée avec l'assistant de partition Minitool ou Linux non reconnu par Windows 7 et vice-versa


J'ai un problème helluva. L'arrière-plan de tl; dr est que j'essaie de configurer un système à double amorçage avec une partition TrueCrypt / NTFS partagée pour les fichiers de travail. Détails de l'ordinateur:

  • HP ZBook 15
  • SSD SanDisk SD6PP4M 256 Go m.2 SATA
  • BIOS défini sur le mode hérité
  • MBR, ne pas GPT (les problèmes de Google comme celui-ci sont souvent liés au GPT. Ce n'est pas le cas).
  • Mode SATA défini sur AHCI

L'ordinateur a démarré avec les partitions suivantes:

  • Système
  • C:
  • HP_RECOVERY
  • HP_TOOLS

J'ai sauvegardé les deux derniers et étendu C:

start

Ensuite, j'ai réduit Windows à ~ 80G:

shrink

Ensuite, j'ai installé Assistant de partition Minitool comme Windows ne modifie pas les identifiants de partition (que je connais), et j'avais besoin /boot et / comme type 83 pour l'installation de Linux. J'avais aussi besoin de ma partition partagée pour TrueCrypt / NTFS, donc j'ai créé ce qui suit à partir de l'espace libre:

  • Primaire: 100G pour TrueCrypt NTFS, formaté en NTFS (temporairement), ID 7
  • Logique: 512M pour /boot, non formaté, ID 83
  • Logique: 50G pour /, non formaté, ID 83

Je raccourcirai le milieu de l'histoire, ce qui impliquait de ne pouvoir obtenir EasyBCD enchaîner à ma logique /boot cloison. Il y avait beaucoup de création / suppression / formatage des volumes impliqués de Minitool mais rien sinon (par exemple, aucune écriture sur le MBR).

En cours de route, j'ai cessé de créer des partitions logiques dans Minitool. Je pourrais les ajouter à la file d’action, cliquer sur Appliquer, cela indiquerait «Opération réussie», mais l’espace s’afficherait comme non alloué. Comme ça:

Actions en file d'attente et prêtes à basculer: minitool-queued

Après avoir cliqué sur Appliquer (note, je viens de recevoir un dernier morceau d'espace non alloué et aucune partition): minitool-after

Pas si vite ... L'utilitaire de disque Windows semble penser que l'opération s'est bien passée! win-disk-util

Je peux même les formater: after-format.png

Maintenant, démarrez dans une installation Linux d’Arch et voyez ce que il pense:

### sometimes booting to USB reverses the normal /dev/sda for the SDD
### with /dev/sdb. This reboot happened to be one of those times...

# fdisk -l /dev/sdb

Invalid flag 0xefdb of EBR (for partition 5) will be corrected by w(rite).
Disk /dev/sdb: 238.5 GiB, 256060514304 bytes, 500118192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disklabel type: dos
Disk identifier: 0x1e6513b3

Device     Boot      Start        End    Sectors   Size Id Type
/dev/sdb1  *          2048    2101247    2099200     1G  7 HPFS/NTFS/exFAT
/dev/sdb2          2101248  172433407  170332160  81.2G  7 HPFS/NTFS/exFAT
/dev/sdb3        172435393  500103167  327667775 156.3G  f W95 Ext'd (LBA)
/dev/sdb5       3629746069 6108529054 2478782986   1.2T 74 unknown

Donc, évidemment, quelque chose de génial se passe avec les partitions étendues / logiques (erreur de fdisk et 256G! = 1.2T ...).

Que diriez-vous de laisser fdisk faire le travail?

# fdisk /dev/sdb
### delete partitions 3 and 5
### new primary, default start, +50G, change type from 83 -> 7
### new extended, default start, default end
### new logical, default start, default end
### w to write

# mkfs.ntfs -f /dev/sdb3
# mkdir ./ntfs
# mount /dev/sdb3 ./ntfs
# touch ./ntfs/test.txxt
# umount /dev/sdb3

# mkfs.ext4 /dev/sdb5
# mkdir ./ext4
# mount /dev/sdb5 ./ext4
# touch ./ext4/test.txt
# umount /dev/sdb5

De retour dans Windows, si je clique sur D:, je suis invité à le formater et à indiquer qu’il ne s’agit pas d’un format reconnu. Que diriez-vous de Minitool? Semble juste très bien et il peut même voir le contenu (clic droit D: -> Explorer)! minitool-fdisk

Windows Disk Utility raconte une autre histoire: windows-fdisk

Je l'ai poursuivi pendant de nombreuses heures. Les choses que j'ai essayées (toutes infructueuses):

  • Formatage avec FAT32 au lieu de NTFS
  • Primaire simple vs deux primaire vs un primaire + logique
  • Formatage à partir de Linux vs à partir de l'utilitaire de disque Win vs de Minitool
  • chkdsk /f c: (drapeaux pour vérifier le redémarrage, redémarrer, aucun problème trouvé)
  • presse Esc au démarrage, accédez au diagnostic du matériel, exécutez le test court, aucun problème trouvé
  • chkdisk /f d: (si créé par Minitool, il trouve un $MFTerreur, le corrige, puis Minitool ne le reconnaît plus comme étant formaté)
  • Défragmentation
  • Suppression de partitions non-Windows, re-croissance de Windows sur le disque complet et démarrage du processus de partition depuis le début
  • Si j'essaie de formater la partition dans l'utilitaire Windows et de la monter sous Linux, j'obtiens l'erreur "La signature NTFS est manquante".
  • J'ai remarqué que si je supprime la troisième partition de l'utilitaire de disque Windows et que je la recrée, les secteurs finaux changent légèrement (de 382146607 à 382146559). Je pensais que c'était peut-être le problème, donc je crée les partitions dans Windows (supplémentaires primaires + 2 logiques), fait attention aux secteurs de début / fin de /dev/sda3 et le conteneur étendu, et recréé la table de partition en utilisant les mêmes valeurs. Pas de chance.

Jusqu'à présent, je n'ai trouvé aucun scénario où l'utilitaire de disque Windows et Minitool étaient d'accord. je fait avoir un double système de démarrage réussi. Si je crée la table de partition avec fdisk, il semble que Windows est heureux de démarrer C:, et Arch Linux est heureux de démarrer /dev/sda5 (logique pour /boot). C'est juste que les deux ne semblent pas reconnaître une partition comme étant valide au même moment.

Une complication à ce problème est que l'ordinateur portable est un ordinateur de travail fourni avec McAfee Endpoint Encryption (EEPC). Il n'y a pas d'authentification préalable au démarrage, mais je pense que certaines parties du MBR peuvent toujours être chiffrées. La table de partition n'est apparemment pas, comme fdisk ne m'a pas empêché de démarrer (j'ai fait une sauvegarde de 512 Mo de /dev/sda en utilisant dd avant d'essayer ça, d'ailleurs). J'ajoute ceci, car j'ai rencontré des documents McAfee indiquant que fixmbr ne devrait pas être utilisé (ne peut pas le retrouver pour le moment).

Ce comportement apporte-t-il des idées sur la nature du problème? Étant donné que Minitool utilisé Pour être d'accord avec l'utilitaire de disque, je pense que quelque chose s'est mal passé par inadvertance.

J'essaie de décider si cela est réparable ou si je devrais simplement demander à ce que le disque soit réimagé. Je viens de le recevoir il y a environ une semaine et je n'ai pas encore restauré tous mes fichiers (car je n'ai pas pu créer de partition partagée avec ou sans cryptage), c'est donc le moment idéal pour mettre la main à la pâte et soumettre un fichier. billet.

Ma solution de rechange indésirable pour éviter d’abandonner l’ordinateur portable pendant une demi-journée et de tout recommencer serait de 64G minuscule lecteur flash et le laisser en permanence dans un port. Je l'utiliserais soit pour le stockage crypté TrueCrypt / NTFS ou Arch.

Merci pour toutes suggestions et n'hésitez pas à demander des informations supplémentaires.


3
2018-06-11 06:04


origine




Réponses:


Les outils de chiffrement stockent parfois des données dans des endroits qui sont en conflit avec des chargeurs de démarrage ou qui peuvent entraîner un comportement incorrect des outils de partitionnement. Mon intuition est que c'est ce qui cause vos problèmes, mais je ne peux pas en être sûr.

Ma première suggestion est d'utiliser la virtualisation plutôt qu'une configuration à double démarrage. Si vous pouvez exécuter Linux dans Windows ou vice-versa, cela signifie que vous aurez juste besoin de rendre un système d'exploitation (et ses outils de chiffrement) heureux avec votre configuration, pas deux. Cela signifie également que vous n'avez pas besoin de trouver un outil de chiffrement multi-plateforme, ce qui peut élargir la portée de ce que vous pourriez envisager.

Ma deuxième suggestion est de continuer à essayer d'autres outils de partitionnement. Vous pourriez essayer parted ou GParted (tous deux basés sur libparted) côté Linux; et il existe d'autres outils de partitionnement tiers du côté Windows. Il est concevable que l'un de ces outils rende tout le reste heureux.


4
2018-06-12 00:52



Merci, Rod. Oui, je pense que cela pourrait être le cas aussi. Pour une raison quelconque, ils peuvent s'entendre sur la taille des partitions ... mais pas sur le format. Je ne peux pas m'empêcher de me demander si l'en-tête ou quelque chose d'autre à propos de la partition est juste légèrement "décalé". Est-ce possible? Essayé Easeus et Paragon ... Easeus est d'accord avec Minitool et Paragon est d'accord avec Windows disk util. Jusqu'à présent, pas de pont entre les deux. Je me demandais si un moyen d'avoir une seconde table de partition pour chaque système d'exploitation ou de spécifier manuellement une option de montage pour que Linux puisse le voir. Je veux dire c'est Là, juste pas reconnu, non? - Hendy
Les informations de type "Partition" peuvent provenir soit d'un code de type qui est stocké dans la table de partition ou par examiner les données sur la partition. Ce dernier est fiable mais le premier peut ne pas l'être. Votre problème est beaucoup plus grave qu’une telle différence, comme le montre fdisk's Invalid flag message d'erreur et partition logique clairement bogué. - Rod Smith


La réponse de Rod m'a amené à me demander si les partitions non-système étaient éventuellement cryptées. Eh bien, looky looky (statut McAfee Endpoint Encryption):

endpoint-statys

D: et F: sont des partitions créées avec Windows, il semble donc qu'elles soient automatiquement cryptées. Une solution de contournement que je considère consiste à formater avec Ext4 et peut-être que s'ils ne sont pas Windows, McAfee les laissera seuls.

Cela explique bien pourquoi je ne peux pas les monter sous Linux. Je ne comprends toujours pas pourquoi les outils de partition tiers ne les reconnaissent pas nécessairement. Il existe peut-être une table auxiliaire data / info / partition utilisée par Windows / McAfee pour savoir quel est le "vrai" format des systèmes de fichiers. Minitool n'y a apparemment pas accès ou ne le fait pas correctement car il ne les voit pas comme formatés.

En outre, je pense que s’ils sont créés avec Minitool, quelque chose n’est pas mis à jour et Windows ne les voit donc pas comme formatés, peut-être parce qu’il recherche un lecteur à déchiffrer et qu’il n’est pas chiffré?

Quoi qu’il en soit, je ne devrais peut-être pas spéculer sur la raison exacte Pourquoi; L'essentiel était de confirmer que cela est presque certainement lié au chiffrement. Mon ancien ordinateur portable avait la même configuration, donc peut-être Endpoint Encryption a-t-il été mis à jour ou sa stratégie a été modifiée pour chiffrer les partitions non-système. Ce n'était pas le cas auparavant.


1
2018-06-13 22:34