Question Est-il préférable d’utiliser un canal Wi-Fi bondé de 2,4 GHz 1, 6, 11 ou 3, 4, 8 ou 9 inutilisés?


Je comprends que les canaux Wi-Fi à 2,4 GHz se chevauchent et que l’ensemble le plus populaire de canaux sans chevauchement aux États-Unis est 1, 6 et 11. En général, la puissance de mon signal sur les canaux 1, 6 et 11 est beaucoup plus forte que mes voisins sur le même canal. Cependant, ces canaux ont généralement 4 ou 5 points d'accès qui les utilisent déjà. Dans ce scénario, vaut-il mieux utiliser 3, 4, 8 ou 9? Ou est-il préférable d’utiliser les chaînes 1, 6 et 11?

En tant que question secondaire, est-ce important que ma force de signal soit beaucoup plus élevée que la leur?

En relation:

Pourquoi utiliser des canaux wifi autres que 1, 6 ou 11?


106
2018-06-29 20:58


origine


"les seuls canaux sans chevauchement ... sont 1, 6 et 11."- Vous comprenez mal le concept de" canaux qui ne se chevauchent pas ". groupes de canaux sans chevauchement. 1, 6 et 11 est seulement un de ces groupes. Si votre voisin utilise le canal 5, alors si vous essayez d’utiliser le canal 1 ou 6, vous chevaucherez avec son signal. - sawdust
@sawdust Je comprends bien. Permettez-moi de modifier cette affirmation - le plus grand nombre de canaux sans chevauchement sont les 3 canaux 1, 6 et 11. Je dis que puisque TOUT LE MONDE utilise 1, 6 ou 11, devrais-je toujours utiliser 1, 6 ou 11? Ou est-il préférable d'utiliser 3, 4, 8 ou 9 qui sont entre ces canaux populaires. - Luke
La meilleure façon de le savoir est probablement d’ignorer tous ces conseils contradictoires, de configurer iperf sur deux machines et tester le débit de chaque canal. - endolith
Beaucoup de gens confondent les signaux IEEE 802.11 pour les voitures solides sur une autoroute à plusieurs voies. Ils désapprouvent les gens qui traversent les lignes, occupant plus d’une voie. cependant, Les signaux Wifi ressemblent plutôt à des panaches de fumée colorés. Le long des voies ouvertes, les panaches de couleur peuvent se mélanger. Tant que je peux encore dire la couleur de mon panache de fumée au bout de la route, tout va bien. Le chevauchement partiel de panaches de couleurs différentes est alors comme une brume grise de mon signal. C'est le principe de la communication à spectre étalé. Plus d'informations ici. - Serge Stroobandt


Réponses:


Cisco a testé cela. Le résultat est que si vous utilisez un canal de chevauchement (autre que 1,6,11), vous obtenez des performances terribles et vous empirez les performances de tout le monde. Le problème est que chaque fois qu'un point d'accès sur les chaînes de canaux se chevauchant, vous êtes piétiné. Et comme les canaux se chevauchent plutôt que de coïncider, les transmissions d'autres réseaux sont perçues comme du bruit et non du signal, et ne déclenchent pas le partage de bande passante intégré à la conception.

Les canaux sans chevauchement (1,6,11) fonctionnent mieux que les canaux qui se chevauchent. Avec des canaux qui se chevauchent, vous vous appuyez l'un sur l'autre et vous ne pouvez rien y faire. Avec des canaux qui ne se chevauchent pas, vous vous voyez et partagez la bande passante.


75
2018-06-30 02:26



Leur Problèmes de déploiement de canal Le papier contient les résultats d'un de leurs tests simples. - David Schwartz
David - quand ce document a été écrit, c'était probablement un bon conseil - vous pourriez construire un réseau à ce moment-là et il n'y aurait pas d'autre réseau sans fil en vue. 11g était assez nouveau - 11n était sur la planche à dessin - puissance adaptative et sélection de fréquence, et les antennes intelligentes n'étaient pas disponibles. Dans l'environnement urbain congestionné d'aujourd'hui, je ne pense pas que vous en tiriez avantage en vous en tenant à 1,6 et 11. Si vous faites un équipement plus intelligent, quelqu'un d'autre en profitera. Le meilleur conseil est probablement de vous procurer le dernier équipement 11n et de le laisser vous occuper de vos affaires - ou simplement d’utiliser tous les eqpt 5 GHz. - BJ292
Ce papier sert à configurer plusieurs points d'accès les uns à côté des autres, et non à configurer votre point d'accès unique pour éviter les collisions avec les transmissions de vos voisins relativement silencieux. - endolith
-1 Avec mon ancien routeur (un WRT54GC de merde), j'ai eu des performances terribles en utilisant un canal utilisé par quelqu'un d'autre, les canaux qui se chevauchaient étaient bien plus performants dans mon expérience. - kinokijuf
Livre blanc de Cisco sur le déploiement IEEE 802.11 dans l'environnement d'entreprise certainement ne s'applique pas à toutes les circonstances! Par exemple, dans les quartiers modérément encombrés, on a de très bonnes chances de bénéficier de ne pas adhérer au schéma 1-6-11 proposé. - Serge Stroobandt


Pour les appareils plus récents, votre meilleur L'option consiste à accéder au spectre 5 GHz, surtout si tous vos équipements peuvent prendre en charge 802.11ac ou plus récent. Mais pour la question en ce qui concerne la bande 2.4Ghz:

S'en tenir à 1, 6 ou 11!

Et pour de meilleurs résultats, demandez à vos voisins de faire de même.

Même si les autres chaînes semblent moins encombrées, rappelez-vous que les chaînes se chevauchant, vous devez également faire face à des interférences provenant de ces chaînes plus occupées. Vos canaux "plus clairs" auront toujours des interférences provenant des canaux occupés, donc il y a peu à gagner. Que se passe-t-il lorsque vous placez votre système entre deux des canaux "standard"? tous les deux d'eux. Donc, si vous utilisiez, par exemple, le canal 3, vous pourriez maintenant recevoir des interférences de la part des radios du canal 1 et des radios du canal 6 (et tout le reste). Plus que cela, vous allez vous-même provoquer des interférences avec des personnes utilisant ces deux canaux. Chaque fois que cela se produira, ces autres utilisateurs devront retransmettre leur message, rendant le signal sans fil dans votre région encore plus chargé.

Il y a quelques études indiquant que, dans les bonnes circonstances, il mai être possible d'obtenir plus de débit en utilisant un schéma à quatre canaux (comme 1,4,7,11, 1,4,8,11 ou 1,5,8,11). Cependant, pour ce travail, tout le monde dans votre région devrait être d'accord. Jusqu'à ce que tout le monde puisse coopérer à ce programme, vous obtiendrez de meilleurs résultats en utilisant le moins occupé (1,6 ou 11). Même dans ce cas, cela n'a été montré que pour certains types de charges et de densités.

Enfin, soyez prudent lorsque vous décidez lequel des 1,6 ou 11 est le moins occupé. Des outils comme InSSIDer ne vous aideront pas ici. Ils vous montreront uniquement quels voisins ont le signal le plus puissant disponible sur quels canaux, en fonction des balises des points d’accès / routeurs. Ils ne vous diront pas combien ces voisins utilisent le signal. Si vous avez quelqu'un à côté avec un point d'accès fort sur le canal six, mais ils ne l'utilisent presque jamais, et d'autres voisins avec des points d'accès faibles sur les canaux un et onze, mais ils les utilisent pour travailler tout le temps, il vaut peut-être mieux utiliser le canal six, même s'il peut sembler "plus gros" dans un outil comme InSSIDer.

Alors, comment savoir quel canal est le moins occupé? Cet article sur le blog serverfault peut vous aider:

http://blog.serverfault.com/2012/01/05/a-studied-approach-at-wifi-part-2/

C'est la deuxième partie des séries de deux parties, mais la première partie est moins importante pour cette discussion. L'essentiel est qu'ils recommandent un outil appelé Vistumbler cela vous permettra de voir non seulement la force du signal, mais aussi le trafic réel. Cela prend un peu de temps, mais vous pouvez vraiment l'utiliser connaître, pas simplement deviner, quel canal est le moins occupé dans votre région.


38
2018-06-30 02:51



En fait, il vaut mieux choisir un canal avec des signaux plus forts plutôt que des signaux plus faibles. De cette façon, vous vous entendez de manière fiable et partagez la bande passante, plutôt que de vous interférer les uns avec les autres et tous deux ont besoin de retransmettre tout le temps pour rendre les choses encore pires. - David Schwartz
Faux! En vous en tenant au schéma 1-6-11, vous vous exposez volontairement au RTS / CTS / ACK de dispositifs étrangers. Cela fait forcément taire vos appareils à plusieurs reprises. Cela réduira efficacement votre bande passante même lorsque la capacité dans les canaux adjacents est toujours disponible. Ce problème est connu sous le nom le problème du nœud exposé. Dans un contexte d'entreprise, ce problème peut être résolu en synchronisant les nœuds. Dans la nature, cela n'est pas facilement réalisable. Plus ici - Serge Stroobandt
Comment mesurez-vous le trafic sur d'autres réseaux? Il semblerait que Vistumbler ne se penche que sur la puissance des balises de point d’accès. - Matthew Phipps


La preuve du pudding est dans l'alimentation!

1-6-11 est souvent pire dans les zones modérément encombrées

La recommandation 1-6-11 contenue dans Livre blanc de Cisco sur le déploiement de la norme IEEE 802.11 dans l'environnement d'entreprise certainement ne s'applique pas à toutes les circonstances! Par exemple, dans les quartiers modérément encombrés, on a de très bonnes chances de bénéficier de ne pas s'en tenir à ce schéma proposé. Alors, ne soyez pas un singe et considérez ceci:

  • Tout d'abord, notez que le signal d'un périphérique sur un canal se chevauchant partiellement est simplement du bruit à l'appareil sur le canal superposé. Ceci est entièrement intentionnel par conception. La technique employée par 802.11b s'appelle étaler le spectre, ou plutôt spectre étalé à séquence directe (DSSS) pour être précis. 802.11g contourne le bruit dans le canal via multiplexage orthogonal par répartition en fréquence (OFDM) d'une multitude de transporteurs étroits (donc lents mais plus fiables).
  • Cependant, la situation empire généralement lorsque l'on se conforme volontairement au schéma de canaux sans chevauchement 1-6-11. Cela exposerait vos appareils au IEEE 802.11 RTS / CTS / ACK (demande d'envoi / suppression pour envoi / accusé de réception) des dispositifs étrangers, réduire au silence vos appareils et donc abaissement forcé de votre bande passante. Ce problème est connu sous le nom de problème de noeud exposé. Dans un contexte d'entreprise, ce problème peut être résolu en synchronisant les nœuds. Dans la nature, cela n'est pas facilement réalisable.
  • À la fin, Le théorème de Shannon est ce qui dicte le taux de transfert d’informations maximum possible d’un canal en fonction du niveau de bruit sur ce canal.
  • Votre antenne peut fournir davantage de gain sur certains canaux et / ou dans certaines directions, les deux affectant grandement votre rapport signal / bruit.

Par conséquent, J'appelle pour mesurer réellement son propre niveau de signal-bruit. À une heure occupée de la journée, essayez un certain nombre de canaux apparemment silencieux entre les canaux les plus occupés et loin des signaux extraterrestres les plus puissants.

Sur un système GNU / Linux, vous pouvez répertorier comme suit tous les points d'accès visualisés par votre périphérique WLAN:

sudo iwlist wlan0 scan

Votre propre réseau sera également répertorié avec un Quality valeur approximativement proportionnelle au rapport signal / bruit. Essayez de maximiser cette valeur en modifiant les canaux et / ou en améliorant le gain d'antenne de votre station de base dans votre direction (par exemple, en utilisant une antenne de secteur à la périphérie de votre domicile). Notez que les antennes fournissent souvent un peu moins de gain sur les bords de la bande (canaux 1 et 13/14). Maximum Quality est ce que vous recherchez le Quality valeur prend en compte le bruit des canaux superposés.

Channel:3
Frequency:2.422 GHz (Channel 3)
Quality=70/70  Signal level=-40 dBm

Si 2,4 GHz est trop encombré, vous pouvez envisager de revenir au partage de canaux RTS / CTS / ACK dans le schéma 1-6-11. Toujours mieux; faites-vous une faveur et mettez à niveau vos appareils à 5 GHz. Beaucoup plus de bande passante est disponible sur 5 GHz et le chevauchement n'existe pas.

La leçon importante ici est: la bande passante est une ressource finie. C'est particulièrement rare sur les bandes de fréquences inférieures (2,4 GHz). Comme pour toute ressource rare dans la vie, il n’existe qu’un nombre limité d’approches possibles, énumérées ici à l’aide de métaphores:

  • Le schéma de canaux 1-6-11 sans chevauchement serait l'équivalent d'un Économie planifiée communiste sanctionnée par l'État (c.-à-d. trop souvent comme culture d'entreprise interne).
  • L’optimisation signal-bruit est flagrante libertarisme et probablement plus efficace.
  • Et migrer vers 5 GHz devrait être quelque chose comme ... coloniser Mars.

18
2017-07-03 23:36



En se référant à l'affirmation selon laquelle "le signal d'un périphérique sur un canal se chevauchant partiellement est simplement du bruit", l'utilisation de l'OFDM utilise la largeur de canal disponible de manière beaucoup plus efficace et égale. Donc, ce ne serait vrai que si vous voulez revenir à la norme 802.11b, ce que je n’ai pas fait. - YLearn
@YLearn Point intéressant. Toutefois, si je ne me trompe pas, cette déclaration s'applique également à la modulation à spectre étalé à une seule porteuse; pas seulement des techniques de transport multiple. - Serge Stroobandt
Si vous utilisez un analyseur de spectre, vous verrez que le trafic 802.11b ressemble à une onde sinusoïdale et que les bords extérieurs de l'onde peuvent tomber sous le bruit de fond, ce qui permet aux canaux de se chevaucher moins. Lorsque vous arrivez à l'OFDM, la configuration du signal est plus un "plateau" et il y a très peu du signal qui tombe en dessous du seuil de bruit sur les 20 MHz utilisés, il n'y a donc aucune chance que les canaux qui se chevauchent n'interfèrent pas peu importe le niveau de bruit dans l'environnement. - YLearn
+1 Avec mon ancien routeur (un WRT54GC de merde), j'ai eu des performances terribles en utilisant un canal que n'importe qui utilisait, les canaux qui se chevauchaient étaient bien plus performants dans mon expérience - kinokijuf
Ce n'est certainement pas un tout ou rien. Certes, il peut et va fonctionner. Cependant, l'impact global sur l'environnement 802.11 est important. Vous parlez de la question, comme vous avez appris les théories, mais ne les avez jamais utilisées dans le monde réel. Chaque fournisseur d’entreprise et consultant sans fil que je connais (en tant que professionnel du réseau) recommande strictement d’utiliser uniquement les canaux 1, 6 et 11 (et j'en connais plusieurs qui préconisent un plan à 4 canaux avec 802.11b). Cela peut fonctionner pour utiliser d'autres canaux, mais cela créera des problèmes sur le canal que vous choisissez ainsi que sur les canaux qui se chevauchent. - YLearn


Eh bien, je suis un opérateur de radio Ham. J'ai fait des tests approfondis. Sur mon Actiontec ou ZyXcel, le canal 1 est catastrophique! Le canal 11 est une seconde proche de la mort du canal 1. Les lectures de puissance réelles placent 3 et 4 comme sortie de signal et débit les plus forts. Les canaux 6 et 9 sont les préréglages standard. évitez donc en réalité 1,6,9,11. Je suis aussi un technicien DSL. J'ai accompagné des gens à travers le changement de chaîne du 9-10-11 au 3 ou 4. Ils sont surpris par le doublement du signal wifi sur tous les appareils. Laissez l'analyse de la force du signal aux enfants experts. (cela a à voir avec la relation entre le préampli I F de la scène 1 et la dernière étape RF, et peu importe) ; o)


4
2017-11-16 04:29



+1 pour être un jambon et en sortir. Les radioamateurs ont beaucoup d’expérience en matière d’empilage. Ils connaissent l'intérêt d'expérimenter et de posséder une bonne antenne. - Serge Stroobandt
Malheureusement, la force du signal est ne pas le facteur clé dans le fonctionnement du trafic 802.11, donc cela ne prouve rien. Ham ne traduit pas non plus en 802.11 et les Hams que je connais qui le savent tous le savent aussi. - YLearn


Dans les grands réseaux d’entreprise, il est courant d’utiliser les canaux 1,6 et 11 car il est assez simple (au moins sur un diagramme) de concevoir des cellules de couverture ne se chevauchant pas. En tant qu'utilisateur à domicile, vous n'avez pas les mêmes contraintes, il est donc logique d'expérimenter et de rechercher le meilleur canal. inSSIDer est gratuit et très populaire pour vérifier ce qui se passe dans votre quartier. Les collisions ne se produiront que si le signal brouilleur est suffisamment fort pour interférer avec le signal voulu. Donc, si votre ordinateur portable est juste à côté de votre point d'accès, rien ne va plus interférer. Ce n'est généralement pas le cas, il est donc normalement question d'essais et d'erreurs (et de surveillance) pour déterminer le meilleur canal. De plus, si vous avez quelques personnes dans la même zone qui vérifient constamment le meilleur canal, cela peut être un peu compliqué.


3
2018-06-29 22:33



L'utilisation de l'outil pour trouver la réponse peut être acceptable. Cependant, je suis vraiment curieux de savoir ce que l'outil fait pour déterminer la réponse. De plus, je suis curieux de savoir si l’outil choisit réellement le meilleur répondre ou si c'est juste la réponse qui fonctionne dans la plupart des cas. par exemple. Est-ce que cela prend en compte la force du signal? Traque-t-il les paquets perdus réels? Est-il capable de détecter et de comptabiliser des périphériques non 802.11 dans la plage de 2,4 GHz? - Luke
Fondamentalement, l’outil ne vous montre que l’utilisation des canaux par le SSID et le représente graphiquement par l’intensité du signal reçu. Il est utile de voir comment votre réseau se compare aux autres et d’identifier l’espace de canal le moins utilisé. Mais ce n’est qu’un instantané pour que les choses changent assez rapidement à mesure que les utilisateurs vont et viennent. Si vous l'exécutez à partir d'un PC juste à côté de votre AP, les choses auront l'air bien de votre point de vue, donc lancez-le à partir de différents endroits dans votre maison. L'échelle de dBm est logarithmique, donc la marge de 10 dBm par rapport à vos voisins est de 10 x la force du signal, 20 dBm x 100 et ainsi de suite. - BJ292
Je vois, oui j'ai juste essayé l'outil. J'ai pensé qu'il pourrait / ferait des recommandations sur les canaux à utiliser. Il montre juste un graphique comme vous l'avez suggéré. Pas différent de WifiAnalyzer pour mon téléphone Android (bien que mon Android ne fasse pas 5 GHz). J'ai vu des outils similaires qui feront également des recommandations. Je ne peux pas penser à ce qu'ils étaient en ce moment. - Luke
C'est un mauvais conseil. InSSIDer peut induire en erreur ici (voir ma réponse) et choisir un canal "désactivé" dans un espace aérien occupé de 1,6,11 entraînera une réduction du débit pour tout le monde, y compris vous-même. - Joel Coehoorn
@Joel Je ne dirais pas que c'est un mauvais conseil, mais ce n'est certainement qu'une partie du tableau. Votre point est bien pris. inSSIDer m'a aidé à configurer mon réseau de 5 GHz - un espace dans lequel mes voisins ne sont pas encore (du moins pas avec 802.11). - Luke


En pratique, il ne semble pas y avoir trop de différence, mais si un canal est trop encombré (par exemple avec plus de 4 AP qui l'utilisent), vous voudrez peut-être envisager de changer de canal pour réduire la probabilité de mélange des signaux. up ou autrement \ interféré par d'autres signaux. Cela dépend aussi de la force de votre signal. Si votre signal est vraiment fort, cela n'a pas d'importance.


1
2018-06-29 21:41





Quelques bonnes réponses ici, mais d’autres qui ne comprennent tout simplement pas la technologie.

Permettez-moi de répondre avec un exemple fictif et non technique. Imaginons un monde où les "autoroutes" ont 11 "voies" de largeur et les véhicules 5 voies de large. La conduite à mi-chemin sur l'épaule est autorisée.

Si un véhicule est lentement centré sur la voie 3, cela entraînerait un encombrement des véhicules centrés sur les voies 1 et 6. Inversement, si un véhicule rapide était centré sur la voie 3, il serait gêné par un véhicule lent centré sur l’une ou l’autre voie. 1 ou 6.

La meilleure façon pour la circulation de circuler efficacement est que les véhicules soient tous centrés sur les voies 1, 6 et 11.


0
2017-07-05 16:54



C'est exactement ce que la plupart des gens se trompent ici! Les signaux IEEE 802.11 sont ne pas comme des objets solides. Les signaux Wifi ressemblent plutôt à des panaches de fumée colorés. Le long des voies ouvertes, les panaches de couleur peuvent se mélanger. Tant que je peux encore dire la couleur de mon panache de fumée au bout de la route, tout va bien. Le chevauchement partiel de panaches de couleurs différentes est alors comme une brume grise de mon signal. C'est le principe de la communication à spectre étalé. - Serge Stroobandt
Désolé, je ne suis pas d'accord. Bien que je sois d'accord avec le fait qu'ils ne sont pas comme des objets solides, ils le sont beaucoup plus que les panaches de fumée qui ne font que se croiser sans que cela ne se produise. Il y a des problèmes de performance importants (et souvent graves) lorsque vos «panaches de fumée» interagissent et affectent tout le monde dans l'environnement. - YLearn
Le terme technique pour "panache de fumée" dans le spectre étalé en séquence directe (DSSS) est pseudo-bruit (PN) code. - Serge Stroobandt